Découverte, liberté et expression

Le souvenir imaginaire…
11 février, 2008, 16:43
Classé dans : A vous de jouer !

Parce que l’imaginaire est souvent plus prolixe que la grisaille du quotidien, parce que l’on aimerait parfois revivre différemment un instant de notre vie passée ; racontons-nous ici ! Un grain de folie, un soupçon d’envie, une dose de vie, voici le moment extraordinaire de votre souvenir imaginaire…


5 commentaires
Laisser un commentaire

  1. ovoltigeurs

    C’est dimanche et je me glisse hors de mon lit en suivant de très près mon héros…
    Mon frère avance à pas de velours dans le long couloir qui mène à LA PORTE..Il se retourne étouffe un fou-rire et me reprend séverement d’un « chut », alors que mon rire s’étend déjà sur les murs chauds…
    Il appuie doucement sur la poignée, et là une vague de chaleur nous enveloppe, le parfum de papa mélé aux effluves fleuries de maman nous appellent et nous rassurent…
    Mon frère mîme le compte à rebours: 1, 2,..3!
    Nous sautons alors en coeur dans le lit parentale et entamons un reveil en fanfare en bonne et dûe forme, bataille d’oreillers à l’appui…
    Nous sommes rapidement cernés, et nous rendons sans trop de peine…
    La tendresse, les rires et l’amour de nos parents résumé dans ce calin dominicale si simple et fondateur pourtant voilà mon souvenir imaginaire, un manque indéniable, mais un rêve qui me tient chaud pour le futur…

    Volti

    Dernière publication sur PARTAGES ET REFLEXIONS : Un 7 janvier...

  2. Maline

    Bonjour Volti,
    Merci de nous avoir fait partager ce joli moment de douceur…
    Amicalement,
    Maline

  3. maline

    Je vous livre à mon tour un grain de souvenir imaginaire ; et vous invite, si le cœur vous en dit, à en découvrir la suite : Grain de souvenir…
    « Si le sable se souvient de mes pas, je ne sais pas. Moi je me souviens de ses grains dérobés, de ses robes dorées, de ses dunes fluides et de ses bras doux. Je me souviens du ciel sans nuages de ce jour où je l’ai rencontré pour la première fois… »
    Bien à vous,
    Maline

  4. darkhyatt

    Il était là, si près de moi, mais pourtant si loin! Aurais je le coeur à m’approcher de lui? Oh me dis je tant pis si il ne veut pas de moi, mais si je ne tente rien, je ne serait jamais si lui aussi il pense que je suis sa vie!Et à chaque mètre qui me rapproche de lui, mon coeur tel un tambour jouait une drôle de mélodie! Plus que quelque pas et me voilà à ses cotés. Il rie, je crois que c’est fini, mais à se cotés c’est d’une étreinte passionnée qu’il m’a accueillie!

  5. maline

    Bonjour Darkhyatt !
    Quel charmant souvenir imaginaire !
    Amitiés,
    Maline



Laisser un commentaire

Rat(s) de Bibliothèque |
amazighunique |
*libé-LuL* |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mes sens
| Mi corazon
| livre des souvenirs