Découverte, liberté et expression

Faut-il tendre à l’équilibre ?
24 février, 2008, 15:54
Classé dans : Les philomalines...

Le juste milieu est-il toujours préférable ? La stabilité est-elle un état enviable ? Est-elle rassurante ou ennuyeuse ; générée par l’immobilisme ou bien le mouvement perpétuel ? L’équilibre, est-il synonyme d’uniformité ? Faut-il donc être modérément excessif ?


4 commentaires
Laisser un commentaire

  1. pati

    je pense qu’on tend tous inconsciemment à un état d’équilibre.
    le tout est de savoir si c’est le même pour tout le monde… ;) )

    quand à rechercher a stabilité, ou de la trouver enviable… ça dépend du vécu, non ?
    pouir avoir eu une vie un rien… mouvementée, hors la norme, je peux t’assurer que pour ma part, j’ai longtemps couru après une certaine forme de stabilité, et surtout de norme. me fondre dans la masse…

    et puis, j’ai compris que de toute façon, j’étais moi, avec mon vécu, si particulier, qui m’a créée telle que je suis aujourd’hui et qui fait que de toute façon, je suis déjà dans la norme.
    je suis dans la mienne, en tout cas ;)

  2. maline

    Bonjour Pati,
    « La tendance la plus profonde de toute activité humaine est la marche vers l’équilibre » (Jean Piaget), vers un certain bien-être, un certain état moyen, néanmoins acceptable, qu’il faut souvent ré-ajuster à la mesure des mouvements de notre vie…
    Amitiés,
    Maline

  3. redia

    bonjour Maline
    Pff, je voulais mettre un commentaire, mais tu as déjà mis la réponse qui me convient, le 28.02.08 à 17h42.
    Je fais quoi ! moi, maintenant. tsss
    Sur le chemin de la vie nous marchons toujours avec en tête l’équilibre. C’est cet équilibre qui nous permet de repousser nos limites. Quand tu veux faire une expérience, tu sais que tu vas y arriver parfois. alors tu essaies, puis tu arrêtes car tu vois que ça ne va pas coller. Tu as dépasser l’équilibre. Tu remets à plustard. Puis tu finis par y arriver. Tu viens d’ajouter des cordes à ton arc. Je pourrais dire que petit à petit tu rallonges les 2 bras du balancier. Ce sont les expériences de la vie qui t’aident à garder cet équilibre. Plus tu as d’expérience, plus tu allonges les bras de ce balancier. Tu repousses tes limites. Tout en affinant cet équilibre. Tu vas plus faciment droit au but.
    enfin, c’est mon point de vue. puis voulais mettre « des mots ». Mazette.
    Amitiés.
    Jean-Marie

  4. maline

    Bonjour Jean-Marie !
    Merci pour ces mots et cette vision juste et imagée de l’équilibre…
    Amitiés,
    Maline



Laisser un commentaire

Rat(s) de Bibliothèque |
amazighunique |
*libé-LuL* |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mes sens
| Mi corazon
| livre des souvenirs